Echange culturel à Ambohitritankady


du 2003-07-17 au 2003-08-12


Résumé :
L’échange culturel est l’outil de Mad’Arts En Vrac pour rentrer en contact avec les populations en prétextant la création artistique et la fête. C’est un peu la marque de fabrique de l’association.
  • Atelier Théâtre
    Sonia Hervochon et Carole Chevrel ont travaillé avec un groupe de sept jeunes sur le mime. Malgré quelques difficultés, elles ont réussi à créer une atmosphère de travail et de confiance au fil des ateliers. Un spectacle de mime autour des difficultés à communiquer entre les peuples a vu le jour. Ce spectacle donné le samedi 2 août a été apprécié par les villageois venus nombreux pour l’occasion.
  • Atelier Conte musical
    Mené par Magali Denoual et Sandrine Fouin, l’atelier Conte musical a donné lieu à la lecture publique d’un conte breton traduit en malgache. Nombreux étaient les enfants qui assistèrent à cette lecture faite par la femme du pasteur.
  • Rencontre avec les artisans locaux
    Tsiky Thaïna a organisé une rencontre avec les artisans locaux. Nous avons donc été rencontré des constructeurs de charrettes, des femmes qui confectionnent des nattes, des cordes et des éleveurs de vers à soie. Ils nous ont montré les outils ainsi que les processus pour fabriquer leurs produits. Ils nous ont fait saisir les rouages du marché local. Certains nous ont aussi sollicités pour l’accord de micro-crédits destinés à leurs entreprises.
  • Rencontre des instances décisionnelles et influentes du village
    Lors de rencontres formelles et informelles, nous avons rencontré le pasteur et sa femme, le président du Fonkontany.
  • Créer un collectif de villageois
    Pour nos financeurs en France, il n’était conseillé d’avoir comme partenaire une association locale. Nous avons expliqué cette exigence aux villageois. C’est ainsi que l’association Fivoaran’Ambohitritankady a été crée. Nous avons accompagné le processus de création : Assemblée Générale, création des statuts, constitution du bureau. Nous avons aussi proposé une charte de partenariat entre MAEV et le collectif que l’Assemblée Générale a été entériné. Pour des raisons pratiques, nous avons proposé la personne de Mirana Rabemanantsoa pour le poste de Trésorière à Antananarivo. Ainsi, nous pourrons être en lien avec le Trésorier par Email. L’association Fivoaran’Ambohitritankady peut débloquer cette somme. C’est aussi à Mirana que nous enverrons les fonds obtenus en France pour les projets de l’association.
  • Informer, écouter et mettre en relation
    Lors de nos rencontres avec les villageois, nous les avons informé sur les exigences de nos financeurs. Nous avons aussi mené plusieurs réunions pour déterminer le projet de développement du village. Les villageois ont souligné que le besoin le plus primordial était un besoin en eau potable.
    Nous avions déjà été rencontré la Fikrifama, association malgache spécialisée dans l’adduction d’eau potable. Nous avons donc expliqué aux villageois la nécessité de travailler avec la Fikrifama. En effet, nous n’avons pas les connaissances en matière de traitement de l’eau.
    Nous nous proposons de travailler en réseau avec cette association et d’être les financeurs de ce projet. Nous les informons des exigences de la Fikrifama qui requièrent une participation active des villageois.
    A la fin du mois de Juillet, nous avons accompagné Martin, le président de l’association au siège de la Fikrifama. Cette réunion nous a permis de déterminer tous ensemble les modalités du partenariat en réseau.

    Nos partenaires :