N° SIRET : 020 018 053 51724
Déclarée le 2 avril 2002

SOMMAIRE

> Présentation du projet
> Les bénéficiaires : 9 hameaux du canton d'Amboangivy
> Schéma du futur réseau d'adduction d'eau potable
> Une organisation en comités
> Le promoteur: Mad'Arts En Vrac
> Le maitre d'oeuvre : La Fikrifama >>> Accès au site web <<<
> Le maître d'ouvrage : Fivoaran Ambohitritankady (collectif villageois)
> Nos partenaires



Retour en haut de page

PRESENTATION DU PROJET

Il s'agit d'un projet d'adduction d'eau potable participatif, mené après un diagnostic de terrain. Il résulte d’une demande effective des villageois d’Amboangivy lors du premier séjour de l’association en juillet-août 2003. L’accès à l’eau est difficile. Certains villageois disposent de puits privatifs. La plupart font plus de 500 mètres pour aller se procurer de l’eau à la rivière, ou bien dans des canaux d’irrigation. Les sources, situées au sommet des collines, servent principalement à l’irrigation. Leurs débits sont fluctuants en fonction des saisons (saison sèche et saison des pluies). La rivière est utilisée pour la vaisselle et la lessive.
Les villageois mettent en moyenne 20 minutes (aller-retour) pour aller chercher 2 sauts d’eau, soit 16 litres, pour une utilisation quotidienne de 40L d’eau par famille. A raison de 3 à 5 trajets par jour en fonction de la force physique et de leur âge, les ménages passent entre 1h et 1h40 à assurer l’approvisionnement quotidien du foyer en eau.
Le montant du projet seul s'élève à 50 000 €.



Retour en haut de page

LES BENEFICIAIRES : 9 HAMEAUX DU CANTON D'AMBOANGIVY

Notre action de développement est localisée à Amboangivy, canton situé, dans les Hauts Plateaux, à 50km au Nord Ouest d’Antananarivo, la capitale de Madagascar. Pour accéder à Amboangivy, deux heures de route, dont 30mn de Route Nationale et 1 heure et demi de piste, sont nécessaires.
Les hameaux concernés par le projet sont :
  • Andranovato
  • Ambohitritankady
  • Ambohimandroso Ambony
  • Ambohimandroso Ambany
  • Ambony Avaratra
  • Ambohijina
  • Ambodriana
  • Amboangivy
  • Ambohimanatrika
  • Aspect socio-économique:
      - Nombre de bénéficiaires du projet : 919 personnes.
      - Nombre d’enfants par femme : 5 enfants en moyenne.
      - Activités : cultivateurs (riziculture, concombres, tomates, manioc, bananier), éleveurs (zébu, volaille, cochon), artisans, petits commerçants, sériciculture.
      - Économie locale : les produits sont vendus au marché, même si la plupart des denrées sont destinées à la consommation familiale.
      - Sécurité alimentaire : les villages n’atteignent pas l’autosuffisance alimentaire : notamment du point de vue de la riziculture.
      - Revenu par famille : 50 140 Ariary (environ 20€) par mois dans le meilleur des cas.
      - Habitat : clairsemé, typique des Hautes Terres et fabriqué en briques rouges sur deux étages.
      - Établissement : une école, 210 enfants, 2 institutrices, 1 directrice.
      - Institution religieuse : un temple protestant, un pasteur.
      - Besoins recensés : il n’y a ni eau potable, ni électricité.

  • Aspect Humain:
    Les tâches sont réparties traditionnellement, par genre. Les femmes s’occupent des semences, engrais, et de l’arrosage tandis que les hommes sont chargés du labourage, de l’irrigation des champs. En Juillet-Août, on prépare les semences de riz, on bêche les rizières. Beaucoup de travaux sont faits avec du petit outillage. Néanmoins, les villageois disposent de zébus pour tracter leurs charrues et charrettes. Les enfants aident leurs parents aux champs. Les femmes et les enfants sont chargés de la corvée d’eau.



Retour en haut de page

SCHEMA DU FUTUR RESSAU D'ADDUCTION D'EAU POTABLE A AMBOANGIVY

Cette page est en cours de construction. Cependant voici le plan d'ouvrage. Ce projet est mené en collaboration avec une association malgache spécialisée : la FIKRIFAMA

Sous réseau 1 – Ambohitritankady – Ambohimandroso – Andranovato - Ankazomenavony
  • Nombre de bornes fontaines : 6
  • Nombre de bénéficiaires : 602
  • Nombre de réservoirs : 1 (10 m³)
  • Nombre de captage : 4
  • Longueur distribution : 350 m
  • Longueur amenées : 450 m
Sous réseau 2 – Ambony Avaratra
  • Nombre de bornes fontaines : 1
  • Nombre de bénéficiaires : 69
  • Nombre de réservoirs : 1 (2 m³)
  • Nombre de captage : 1
  • Longueur distribution : 350 m
  • Longueur amenées : 50 m
Sous réseau 3 – Amboangivy Atsimo/Avaratra – Ambohimanatrika – Ambohijina – Ambodiriana - Afidasina
  • Nombre de bornes fontaines : 6
  • Nombre de bénéficiaires : 403
  • Nombre de réservoirs : 1 (10 m³)
  • Nombre de captage : 1
  • Longueur distribution : 1207 m
  • Longueur amenées : 3706 m
Cliquez sur le schéma pour agrandir



Retour en haut de page

UNE ORGANISATION EN COMITES

  • Comité de l'eau (Komity ny Rano):
    Définition
    C’est la structure mère du projet. Il est composé de membres représentant de manière exhaustive la population (artisans, paysans, commerçant, élus, …).

    Rôle
    Ce groupe n’a pas de responsabilité financière mais un droit de contrôle. Il n’a pas de rôle exécutif mais doit rendre compte auprès du maître d’œuvre du bon fonctionnement du réseau. Il est également en charge de la cohésion entre les comités bornes fontaines et le comité de gestion de l’eau. Enfin, elle doit sensibiliser les villageois aux règles à respecter pour un bon fonctionnement du réseau. L’eau est un bien public, indispensable à la vie. Le droit de l’être humain à l’eau est donc fondamental pour qu’il puisse vivre une vie saine et digne . Ainsi, il est convenu que toute commercialisation de l’eau, tout traitement inutile et coûteux sur une eau saine par nature, serait prohibé. Le comité local devra veiller au respect de cette règle. Actuellement Fivoaran’Ambohitritankady est susceptible de devenir le comité local de l’eau.
  • Comité de gestion de l'eau:
    Définition
    C’est l’organe de gestion au niveau du Fokontany d’Amboangivy. Son bureau est composé de membres élus par les membres des comités bornes fontaines.

    Rôle
    Fort de son autorité, il constitue le moteur du projet. Avalisé par le président du Fokontany, il devra s’engager auprès de la Fikrifama à respecter la Dina. Il est responsable du bon fonctionnement du réseau, aussi bien mécanique que financier. Avec le comité local de l’eau, il devra fixer et collecter une cotisation annuelle à payer par tous les utilisateurs du réseau. Cet argent alimentera une caisse réservée à l’entretien du réseau ou pour investir dans d’autres projets de développement (greniers collectifs, riziculture, électricité, …). En concertation avec le comité local de l’eau et le promoteur (sur les premiers mois uniquement), il devra trouver des alternatives en cas de non-paiement des cotisations. En cas de panne mineure (clôture détruite, robinet cassé, tuyau percé, …), les membres du Comité auront reçu une formation par les techniciens de la Fikrifama pour résoudre le problème. En cas de panne majeure (source polluée, filtration défectueuse, destruction majeure), il pourra faire appel à la Fikrifama pour une intervention. Cette dernière sera à la charge du comité.
  • Comité borne-fontaine:
    Définition
    C’est le comité en charge de la borne fontaine approvisionnant le groupe de foyers. Il est constitué de deux responsables bénévoles: une femme qui assure l’entretien périodique et qui surveille l’utilisation de la borne fontaine et un homme qui assure la perception des cotisations et qui veille à la sécurité de la borne fontaine.

    Rôle
    Chaque borne fontaine est ouverte au levé du jour et fermée à la tombée de la nuit. Seules les personnes du groupe de foyer affilié à la borne fontaine sont autorisées à prendre de l’eau. Si une personne étrangère souhaite puiser de l’eau, elle doit en référer au comité borne fontaine. Lors des réunions, il devront rendre compte auprès du comité de gestion de l’eau du respect de l’utilisation des bornes fontaines.


Cliquez sur le schéma pour agrandir



Retour en haut de page

LE PROMOTEUR : MAD'ARTS EN VRAC

Mad'Arts En Vrac est chargé de :
  • Proposer un plan de travail soumis par le maître d'oeuvre.
  • Donner l'ordre d'exécution du chantier après aval du plan de travail par le maître d'ouvrage.
  • Solliciter les bailleurs de fonds pour un co-financement du projet.
  • Rendre compte auprès des bailleurs de fonds et du maître d'ouvrage de l'utilisation des financements acquis.
  • Payer la prestation du maître d'oeuvre après déblocage des crédits.


    Retour en haut de page

    LE MAITRE D'OEUVRE : LA FIKRIFAMA

    La Fi.Kri Fa.Ma (Fifanampiana Kristianina ho an'ny Fampandrosoana eto Madagasikara) est une ONG d'appui qui rassemble des techniciens et animateurs professionnels spécialisés dans l'eau et l'assainissement. La Fikrifama est l'un des membres du COnseil Malgache des Ong pour le Développement et l'Environnement (COMODE).
    Les principales activités de la Fikrifama sont:
  • la formation et l'appui aux structures de base dans les communautés villageoises.
  • la mise en place d'adduction d'eau potable par système gravitaire.
    Cliquez sur le schéma pour agrandir



    Retour en haut de page

    LE MAITRE D'OUVRAGE : FIVOARAN'AMBOHITRITANKADY

    Lors de notre séjour en 2003, un Collectif de villageois fut créé afin d'avoir comme interlocuteur une personne morale sur place rassemblant tous les bénéficiaires du projet.
    Cliquez sur le schéma pour agrandir



    Retour en haut de page

    NOS PARTENAIRES




  • Avec le soutien de :
    Nombre de visiteurs
    Dernière mise à jour : 06/11/2009
    © webmaster-design : Tchax Web V2.1